← Retour aux articles

Optimiser le SEO de son site e-commerce

Optimiser le SEO de son site e-commerce

Que vous cherchiez à vendre vos propres produits ou que vous soyez revendeur, votre problématique est certainement la même : la concurrence est rude. Sauf exception de notoriété mondiale ou de positionnement ultra-ciblé répondant à un besoin important, vous êtes face à de nombreuses plateformes qui proposent une prestation similaire à la vôtre. Une bonne stratégie de référencement naturel peut vous aider à vous démarquer, en vous faisant ressortir #1 sur certaines requêtes concurrentielles.


Augmenter la visibilité d’un site e-commerce

Reprenons rapidement les bases du SEO : pour être référencé en première page de Google il faut travailler la sémantique, le netlinking et l’aspect technique de son site e-commerce.


Optimiser les mots-clés d’un site e-commerce

C’est généralement le pilier de référencement naturel le plus simple à mettre en place. Faites (ou faites faire) une étude des mots-clés primaires et secondaires de votre activité. Les mots-clés primaires sont souvent plus généralistes - et donc plus concurrentiels - que vos mots-clés secondaires, qui sont plus précis et moins recherchés.

Attention, un mot-clé moins recherché n’a pas moins de valeur qu’un mot-clé à fort volume de recherche ! Au contraire, plus vous êtes positionné sur des mots-clés qui décrivent précisément votre offre, plus vos chances de déclencher la conversion augmentent. Les deux types de mots-clés sont nécessaires afin de faire comprendre à la fois aux moteurs de recherche et aux internautes ce que vous proposez.

Une fois vos mots-clés cibles sélectionnés, intégrez-les sur vos différentes pages de façon logique : les mots-clés primaires sur la page d’accueil et les pages de surface, les mots-clés secondaires sur les pages plus profondes. Travaillez particulièrement vos pages catégories, elles ont un poids important en SEO ! Leur optimisation sémantique est souvent négligée au profit des produits présentés et des filtres de recherche interne. Or, un texte de 400 mots, même placé en bas de page, peut jouer un rôle décisif dans leur positionnement dans les moteurs de recherche. La raison : elles répondent particulièrement bien aux intentions d’achat formulées par les internautes. Il est rare qu’un internaute tape “chaussures de randonnée Quechua kaki à lacets taille 41”… Il tapera plutôt “chaussure de randonnée”. Et sera tout à fait satisfait de tomber sur une page catégorie, qui regroupe toutes les chaussures de randonnée dont il pouvait rêver.


Travailler le netlinking d’un site e-commerce

Le netlinking concerne principalement l’optimisation Off-page d’un site, c’est-à-dire le travail de ce qui se situe en dehors de votre site. Rendre son site plus visible, c’est aussi et surtout l’insérer dans un écosystème digital cohérent !

N’hésitez pas à mettre en place un ou plusieurs sites satellites au service de votre plateforme e-commerce : blog, site d’informations, comparateurs… Et renvoyez (de façon raisonnable, pas de spam !) sur votre site e-commerce. Créer un espace conseil vous permettra de récupérer du trafic d’internaute peu sûr de lui et de son besoin, et de l’amener en douceur jusqu’à l’acte d’achat.

Les réseaux sociaux sont une source de trafic intéressante, qui peut permettre de créer un lien de proximité avec son audience et provoquer notes, avis, achats et liens sur des supports d’influenceurs.

Enfin, pensez à intégrer des annuaires généralistes ou spécialisés. Vous défendez un ancrage régional ou départemental ? Pensez aux annuaires géographiques. Vous vous positionnez sur du 100% bio ? Il existe des annuaires thématiques. Une fiche Google My Business peut également être pertinente en cas de positionnement géographique assumé. 


Améliorer les performances techniques d’un site e-commerce

Dernier pilier du référencement naturel, les performances techniques de votre site (e-commerce ou non, d’ailleurs) devront être irréprochables si vous souhaitez prendre - et garder ! - la première place des résultats de recherche.

Pour un site e-commerce, cela commence avec une certaine attention portée au duplicate content. Il est fréquent que chacune des différentes déclinaisons d’un produit ait droit à sa propre fiche produit. Et forcément, il est tentant de dupliquer le contenu de ces fiches produits… puisqu’il s’agit quasiment de la même chose. Erreur ! Les moteurs de recherche n’apprécient pas de se retrouver face à plusieurs URLs aux contenus identiques. Si bien que dans la plupart des cas, ils pénaliseront ces différentes URLs en les faisant descendre dans la SERP (Search Engine Result Page). Pour éviter le duplicate content, deux options s’offrent à vous :

  • Rédiger des descriptions uniques pour chaque fiche produit (attention également à différencier les balises meta title et description)
  • Mettre en place une balise canonical, qui permet d’indiquer la page “référente”, c’est-à-dire celle que Google doit mettre en avant dans les résultats de recherche. Cela revient à désigner une “déclinaison principale”.

Autre point d’attention, spécifiquement en e-commerce : les erreurs 404. Les collections vont et viennent, les stocks s’écoulent, les événements (soldes, Noël) arrivent et se terminent… Et avec eux, les pages web sont créées, puis dépubliées, puis remises en ligne. Or, si vous aviez publié un lien vers vos soldes 2021 sur Facebook, puis que vous supprimez cette page de votre site juste après la fin des soldes, le lien existe toujours… et mènera les internautes à une page 404. Il s’agit d’une expérience extrêmement frustrante pour eux, et Google en a bien conscience. C’est pour cela qu’un site avec trop de 404 verra sa visibilité pénalisée.

Pensez à mettre en place une politique de gestion des pages web dépubliées : une redirection 301 (redirection permanente) semble être la meilleure décision. Redirigez votre page soit vers un produit similaire, soit vers la page catégorie. Par défaut, redirigez la vers votre page d’accueil. Une personnalisation de la page 404 est toujours appréciée : ajoutez une touche d’humour, et proposez plusieurs chemins possibles à l’internaute afin de le garder sur votre site. Proposez-lui de continuer vers votre espace blog ou votre espace produits, par exemple.

Enfin, si vous avec des URLs type www.monecommerce/soldes ou www.monecommerce/fete-des-meres, gardez-les d’une année sur l’autre - ne créez pas de nouvelles pages chaque année ! Vos URL existantes bénéficient de leur ancienneté et des backlinks acquis au fur et à mesure. À la fin de l’événement, mettez à jour la page concernée avec un texte type “Nos soldes sont terminées pour cette année ! Suivez toute notre actualité sur nos réseaux sociaux [liens], ou abonnez-vous à notre newsletter pour être tenu au courant de nos prochaines opérations promotionnelles.”. Vous proposez ainsi un panel d’options aux internautes, qui ne partent pas complètement frustrés.


Cas particulier : améliorer le SEO d’une marketplace

Dans la grande famille du e-commerce, la marketplace a un statut un peu particulier. Vous n’êtes pas responsable du contenu des fiches produits présentes sur le site, ce sont vos vendeurs qui le sont ! Vérifier manuellement le contenu de chacune des fiches produit est rapidement rendu impossible par leur nombre, potentiellement astronomique. Plusieurs astuces s’offrent à vous :

  • Créez davantage de pages stratégiques, et les optimiser soigneusement. Pages catégories, conseils, tutos, présentation des vendeurs, de vos valeurs, de vos process… Ce sont des pages que vous maîtrisez, sur lesquelles vous pouvez capitaliser.
  • Guidez précisément le remplissage de la fiche produit. Tutos, pas à pas, interdiction de title identique à une page existante, détection de fautes d’orthographe… Plus vous restreignez et filtrez les informations publiées par vos vendeurs, plus vous vous assurez d’avoir un site propre. L’inconvénient : cela peut rapidement devenir lourd pour vos vendeurs. Dosez correctement vos restrictions, et laissez-leur suffisamment d’espace d’expression.
  • Automatisez au maximum la gestion technique courante. Redirigez par exemple automatiquement une fiche produit supprimée vers le profil du vendeur, faites apparaître un CTA (Call To Action) en cas de rupture de stock qui propose de s’inscrire à une alerte…

Pour résumer

Si les sites e-commerce n’échappent pas à la logique SEO qui s’applique à l’ensemble du web - sémantique, netlinking et technique, certaines spécificités sont à garder en tête. Les pages catégories sont primordiales et font partie des priorités SEO d’un site e-commerce. Soyez particulièrement vigilants sur le duplicate content et n’hésitez pas à recourir aux balises canonical. De même, vérifiez régulièrement que vous n’avez pas d’erreur 404 qui traine. Enfin, dans le cas particulier d’une marketplace, concentrez vos efforts sur des pages que vous maitrisez totalement, et n’hésitez pas à guider la rédaction des fiches produits.

Alice Perchaud profil

Je m’appelle Alice Perchaud et je suis Consultante en Communication Organique freelance. J’accompagne les entreprises dans le développement de leur visibilité naturelle sur le web, en intervenant sur les 3 piliers fondamentaux : une présence structurée, une optimisation SEO, et des témoignages extérieurs.

Me contacter

Contenus similaires : #SEO#visibilité naturelle